5 différences entre le film Aladdin (2019) et le dessin animé (1992)

Aladdin a bercé mon enfance de millennial, que ce soit avec "A whole new world", "Ce rêve bleu" ou ma découverte plus récente de la version québécoise "Un nouveau monde". De retour de l'avant-première du nouveau film Aladdin, voici quelques différences qui m'ont fait grandement apprécié le remake de ce grand classique Disney.

Attention spoilers, même si ce ne sont que des détails sur une histoire déjà bien connue!

1. Jasmine, jeune femme indépendante

Dans le dessin animé, Jasmine refusait déjà les prétendants un à un, mais c'est Aladdin qui deviendrait Sultan après l'avoir épousé grâce au changement de loi que son père proclame grâce à son pouvoir de souverain.

Dans le film, Jasmine transcende son personnage animé et s’affirme comme la Sultane légitime d’Agrabah, avec le pouvoir de changer elle-même la loi(épouser qui elle souhaite) mais surtout de diriger le Royaume. Aladdin sera (seulement) l'élu de son coeur à ses côtés.

Jasmine (Naomi Scott), extrait de SpeechlessJasmine (Naomi Scott), extrait de Speechless

Disney continue donc de me surprendre avec des princesses qui prennent en main leur destin : Rebelle, La Reine des Neiges, Raiponce ont entamé le chemin et on retrouve ce message de parité plus récemment dans le remake de La Belle et la Bête avec Emma Watson. On retiendra cette nouvelle Jasmine grâce à une nouvelle chanson "Speechless" ou "Parler" en français, qui devrait vite gagner en popularité.

Le morceau se déroule en deux temps dans le film et reflète l'évolution du personnage. D'abord timidement lorsqu'elle s'oppose à la décision de son père de ne pas pouvoir quitter le palais pour sa protection. Plus tard dans le film la reprise explose lors d'une scène impressionnante au Palais, lorsque Jasmine brise ses chaînes et s’oppose à Jafar qui aimerait la réduire au silence.

Un hymne puissant et inspirant dans cette nouvelle version d'Aladdin qui pourra peut-être rivaliser avec l’incontournable Libérée, Délivrée de La Reine des Neiges et qui s'intègre parfaitement avec les nouvelles interprétations de Ce rêve bleu, Prince Ali ou Je suis ton meilleur ami.

Cette modernisation de l'image de Jasmine est beaucoup plus inspirante, c'est exactement le type de princesse que je souhaiterai montrer à mes futurs enfants.

2. La vie amoureuse du Génie

Si le dessin animé ne faisait aucune référence aux désirs amoureux du Génie, ce n'est plus le cas. Dès l'ouverture du film, Will Smith sur un bateau arrivant à Agrabah, ouvre avec le morceau "Arabian Nights" en racontant l'histoire d'Aladdin à ses deux enfants. On entrevoit aussi sa femme.

En effet, durant le nouveau Aladdin, le génie tombe amoureux de la servante royale la plus proche de Jasmine, Dalia. Une scène particulièrement drôle et émouvante place le Génie dans une position inconfortable lorsque Dalia lui ferme la porte à plusieurs reprises afin de consulter Jasmine sur ses intentions.

Dalia (Nasim Pedrad) et le génie (Will Smith)Dalia (Nasim Pedrad) et le génie (Will Smith)

À la fin du film, le génie, une fois libéré de la lampe par Aladdin, planifie son futur avec Dalia sur un bateau, qui nous rappelle inévitablement l'ouverture du film.

Cet ajout de la part de Disney rends le personnage plus humain. Plus généralement, même si la performance de Will Smith sur "A friend like me" est très différente de ce à quoi je m'attendais, il porte le rôle à merveille et lui ajoute un côté flamboyant encore plus drôle.

3. Jasmine démasquée à un autre moment

Dans la version de 1992, Jasmine se révèle en tant que Princesse en ordonnant aux gardes de libérer Aladdin dans les rues d'Agrabah.

Jasmine ordonne aux gardes de libérer Aladdin sur ordre de la Princesse.Jasmine ordonne aux gardes de libérer Aladdin sur ordre de la Princesse.

Dans cette version de 2019, Aladdin pense que Jasmine est la servante de la princesse jusqu'à ce que ce soit Jafar qui lui révèle la vérité afin de le convaincre d'entrer dans la caverne aux merveilles avec des richesses en promesse d'échange contre la lampe. Aladdin souhaite revoir Jasmine pour lui rendre le bracelet de sa mère qu'Abu lui à volé et rattraper la singerie de son compagnon.

Abu, compagnon d'Aladdin, version 2019Abu, compagnon d'Aladdin, version 2019

4. Jafar ne se transforme pas en vieillard

Dans la version animée, après qu'Aladdin ait été arrêté par les gardes, Jafar déguisé en vieillard libère Aladdin et Abu et les emmène jusqu’à la Caverne aux merveilles, leur ordonnant de lui amener la lampe.

Jafar déguisé en vieillard.Jafar déguisé en vieillard.

Dans ce remake, puisque Aladdin n'est plus arrêté par les gardes dans Agrabah, c'est Jafar en tant que Vizir qui surprends Aladdin s'étant infiltré au palais afin de revoir celle qui croit être une servante du palais.

Jafar révèle l'identité de Jasmine à Aladdin afin de le convaincreJafar révèle l'identité de Jasmine à Aladdin afin de le convaincre

5. Nouvelle scène de danse au Palais

Les danses était déjà présente dans la version animée, notamment lors de l' arrivée du Prince Ali. Elle a d'ailleurs été conservée et améliorée dans la version du film.

Après cette arrivée en couleurs, une soirée est organisée ou Aladdin aura notamment l’occasion de se racheter après avoir voulu “acheter” Jasmine dans un abus de paroles. Jasmine l'invite à danser dans une mesure qui semble désespérée pour éviter de lui parler. Avec l'aide du Génie, Aladdin danse avec Jasmine avec des mouvements synchronisés qui au début lui donnent un style de pantin désarticulés, pour finalement accepter l'aide du génie et se transformer en dieu du Dance-floor. Cette scène très mémorable et divertissante offre une époustouflante chorégraphie de couple se terminant par un solo d'Aladdin mélangeant différents styles de danses.

Quelles autres différences avez-vous remarqué ?

No Comments Yet